Facebook et vie privée: de la poudre aux yeux

Jean-Philippe Décarie Mathieu était en entrevue avec Paul Arcand, pour revenir sur l’annonce de Facebook concernant l’adoption de nouvelles mesures visant, notamment, à améliorer la confidentialité des données.

Jean-Philippe Décarie-Mathieu, spécialiste en cybersécurité aux Commissionnaires du Québec, commentera l’annonce demain matin au micro de Paul Arcand - 98,5 FM aux alentours de 7h40.

Cette annonce prenait place dans le cadre de la conférence des développeurs de Facebook, Facebook F8. Dans son discours d’ouverture, Mark Zuckerberg a admis, avec un sourire en coin et des rires venant de l’audience, que Facebook n’avait pas la meilleure réputation côté vie privée.

Selon Jean-Philippe, les changements annoncés sont sensiblement cosmétiques et ne modifient pas le modèle d’affaires de Facebook, qui continue d’être basé sur l’exploitation des données personnelles et leur monétisation. Selon lui, le jour où une telle exploitation va arrêter, Facebook va charger pour utiliser le service, afin de demeurer rentable.

Ainsi, rien de ce qui a été annoncé lors de cette conférence ne laisse entendre un véritable changement. Mark Zuckerberg parle d’un virage vers la confidentialité des données, mais il faut savoir que respect de vie privée et confidentialité des données sont deux concepts complètement différents.

Ce qu’on nous annonce, c’est que les informations que nous partageons se retrouveront davantage dans les cercles d’amis, la famille proche et seront plus éphémères. Selon notre expert, les informations que Facebook va continuer d’obtenir et de revendre seront encore plus ciblés, car elles se retrouveront, justement, dans des cercles d’amis et de gens qui ressemblent à la personne initialement ciblée, et donc, encore plus pertinentes pour les entreprises clientes de Facebook. 

Une autre inquiétude à avoir, selon Jean-Philippe, est le fait que les gens se retrouveront en contact avec des gens qui partagent des opinions très similaires aux leurs, sur une variété de sujets, ce qui créera des « silos », notamment au niveau politique.

Ainsi, la gratuité de Facebook est et demeurera illusoire tant que l’entreprise ne changera pas son modèle d’affaires.

Pour écouter l’entrevue : https://www.985fm.ca/nouvelles/opinions/214039/facebook-et-vie-privee-de-la-poudre-aux-yeux

Facebook vie privé