Commissionnaires présent à la frontière

Commissionnaires du Québec apporte son soutien aux agents frontaliers canadiens

La majorité des demandeurs d’asile qui arrivent au Québec ces derniers temps par la frontière canado-américaine empruntent le chemin Roxham, près Hemmingford, plutôt que de se présenter au poste-frontière de Saint-Bernard-de-Lacolle, afin d’éviter d’être refoulés. C’est qu’en vertu de l’Entente sur les tiers pays sûrs, un demandeur d’asile qui entre de façon irrégulière n’est pas refoulé aux États-Unis, mais détenu le temps qu’on procède à des vérifications pour la recevabilité de leur demande d’asile. Le problème c’est que ce processus d’examen par l’Agence des services frontaliers (ASFC) ainsi que les audiences devant la Commission de l’immigration et du statut de réfugié (CISR) ne peuvent être effectués dans des délais habituels.

Les agents de Commissionnaires – division du Québec exercent quatre fonctions majeures au poste-frontière de Saint-Bernard-de-Lacolle:

  • Soutenir les représentants de l’ASFC en participant au filtrage des demandeurs d’asile qui comporte la prise des empreintes digitales et la vérification des antécédents judiciaires
  • Surveiller le périmètre du camp temporaire construit par les Forces armées canadiennes (FAC) et qui accueillait déjà près de 1200 personnes vendredi dernier (11 août)
  • Accompagner les réfugiés lorsqu’ils doivent rencontrer des représentants des différentes instances telles que la Croix-Rouge.

« La situation des réfugiés est difficile; ils ont quitté les États-Unis et même Haïti pour venir dans un environnement inconnu. Heureusement, plusieurs de nos agents déployés parlent créole, ce qui est rassurant pour eux. En dépit des nombreux défis, la transition des réfugiés s’effectue de façon fluide. L’étroite coordination avec les agences sur le terrain est primordiale. Commissionnaires a déployé un nombre important d’agents ce qui permet d’offrir le soutien nécessaire aux instances gouvernementales »

Robert Mailloux, Directeur de compte chez Commissionnaires

Un flot ininterrompu de migrants

Plus de 6500 demandes d’asile ont été déposées entre janvier et fin juin 2017, dont 3350 par des personnes interceptées à la frontière par la GRC. En juillet seulement, près de 3200 demandes d’asile se sont ajoutées, dont au moins 2800 personnes qui ont franchi la frontière de manière irrégulière sur le chemin Roxham. Il semble que ce flot hors normes de demandeurs d’asile ne se tarira pas de sitôt. Au contraire, le gouvernement fédéral s’attend à voir arriver encore plus de demandeurs d’asile à la frontière canado-américaine dans les prochaines semaines.

Les incertitudes en lien avec cette vague migratoire sans précédent et l’évolution constante des besoins en sécurité font en sorte que Commissionnaires est en discussion continue avec les différentes instances fédérales dont l’ASFC, la GRC, Immigration canada et les FAC.

« Commissionnaires prévoit déployer sur place un nombre important d’effectifs possédant une expérience militaire afin de fournir aux instances sur place le meilleur soutien possible dans la coordination et la gestion de cette vaste opération. Nos ex-militaires, réservistes, policiers retraités et autres agents sont actuellement présents 24/7 afin de fournir l’encadrement et les services de sécurité essentiels à ce type d’opération ». 

Marc Parent, Chef de la direction de Commissionnaires – division du Québec